Un endroit pour développer sa médiumnité

 

Tous les événements de la vie sont vides

Gérer des événements

La vie est remplie d’événements heureux ou malheureux. De petites et de grandes épreuves apparaissent subitement dans nos vies. Les gérer n’est pas toujours une mince tâche.

 

Qu’est-ce qu’un événement?

Un événement est une situation imprévue ou attendue, qui bouleverse notre vie de façon positive ou négative. L’attente d’un mariage est un événement heureux qui est attendu par tout le monde impliqué. Un accident grave est un événement imprévu et douloureux pour les gens concernés.

Mais un événement en soi est vide. Vide dans le sens que si l’événement ne nous touche pas personnellement, il devient une chose désolante et malheureuse que l’on s’empresse d’oublier.

 

Exemple

Les nouvelles télévisées nous apprennent qu’un grave accident est survenu en Chine, des dizaines de personnes ont perdu la vie. Voilà une nouvelle bien triste, mais elle ne nous atteint pas personnellement. On reparle de cet événement le lendemain sans pouvoir y mettre des précisions sur le nombre de décès. La nouvelle nous a affectées le temps de son annonce et elle a été vite oubliée, car elle n’était reliée à aucune émotion personnelle.

La nouvelle suivante annonce une tragédie, un tueur ouvre le feu dans une école de notre quartier. Le drame s’empare de la population locale et on sera des années à en parler. L’émotion est à son comble dans la population locale.

 

Suggérez à vos amis de s’abonner gratuitement

à notre infolettre pour recevoir mon blogue dans

leur boîte de courriels

Qu’est-ce qu’une émotion?

Une émotion est le fruit de nos souvenirs, rattachés à un événement quelconque. On doit apprendre à gérer tous les genres d’émotions. Laisser une émotion contrôler notre vie peut nous faire de grands torts à long terme. Il faut être capable de l’observer, l’accueillir et la laisser prendre sa place et non toute la place. L’émotion fait partie de la nature humaine. Comme la parole, les émotions doivent être contrôlées. Il y a un juste milieu à atteindre entre se détacher de ses émotions et contrôler celles-ci.

 

Un événement qui nous touche personnellement

Pour un événement qui ne nous touche pas, il est facile de s’en soustraire rapidement et cela n’affectera pas notre rythme de vie. Pour les événements plus près de nous, il devient primordial de les contrôler.

 

La perte d’un enfant

Imaginons la perte d’un enfant. L’émotion qui s’y rattache peut détruire notre vie, allant jusqu’au suicide. On ne passe pas au travers d’une telle émotion, la perte d’un enfant de s’oubliera jamais. On se doit d’apprendre à vivre avec son absence et ce silence qui nous suivra toute notre vie. Un tel drame nous oblige à nous remettre en question quant à notre droit à la vie sur terre. On doit apprendre que la vie ne se termine pas après la mort du corps terrestre. Si on en vient à comprendre que le départ de cet être si cher à nos yeux était déjà prévu à sa naissance, et ce pour l’évolution de l’enfant lui-même, des parents et de plusieurs personnes de son entourage, on comprendra alors qu’il nous faut vivre le plus sereinement possible avec ce départ prématuré.

 

Pour aider à traverser la pandémie

Un bon moyen de vaincre nos inquiétudes

L’évolution de notre âme

Avant notre incarnation, nous avons choisi un plan de match pour apprendre à gérer nos émotions et traverser des épreuves que nous pensions être en mesure de franchir.

Comme le temps n’existe pas de l’autre côté, nous avons tout le temps voulu pour réussir à traverser les épreuves que nous nous sommes imposées. Si nous ne sommes pas satisfaits de notre performance après notre décès, nous pourrons revenir le nombre de fois nécessaire pour traverser cette épreuve.

Le but de nos incarnations est justement de passer à travers ces épreuves pour faire évoluer notre âme dans l’amour inconditionnel.

N’oublions pas qu’une émotion est le souvenir des mémoires du passé, de l’absence du présent et des scénarios du futur.

 

Référence :

https://audeladesmots.com/education-sur-la-mediumnite  (article)

https://youtu.be/O2Ll0hIA0ug (vidéo)

 

5 Réponses à “Les drames et les bonheurs que nous vivons sont vides”

  1. Beaulieu Louise

    Évolution de notre âme est tellement difficile parfois que ses pas facile de penser qu’on a choisi ça merci Robert !!☺️

    Répondre
  2. Karine

    Voilà encore un sujet qui « me trouble »… hihihi…
    Apprendre à lâcher prise… C’est le travail d’une vie !! Peut-etre même plus… ?
    Merci pour ce texte ?

    Répondre
  3. Lisette Bourque

    Les émotions, ce mot me donne parfois des frissons, je suis une hypersensible, j’ai toujours eu honte de ça, d’être comme ça. Quand j’ai de la peine, c’est plus que les autres, quand j’ai mal c’est plus que les autres, quand je reçois un commentaire négatif ça m’atteint plus que les autres, enfin du plus plus plus pour bien des choses longtemps j’ai eu honte de cet état comme si je l’avais choisi, pourtant non. Maintenant, je suis plus vieille j’ai appris avec le temps à mieux vivre avec mais ça demeure toujours un travail sur moi même. La spiritualité m’aide à mieux m’accepter, donc je vis mieux avec mais ce n’est pas de tout repos. Prier, s’accepter, pardonner, enfin je vais à l’école chaque jour de ma vie, mais un jour à la fois suffit.

    Répondre
  4. André

    Les émotions sont comme les gens, il y en a qui prennent plus de place que d’autre. J’adore la dernière phrase de la conclusion, cela résume bien l’origine de l’impact de l’émotion. Merci Robert!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *