Fantômes d’animaux au cimetière (Orb)

 

Dans un cimetière

 

Au début de ma relation avec Johanne et encore aujourd’hui, nous allons marcher dans un cimetière, seuls tous les deux ou avec des amis. Le fait d’être dans un cimetière ne nous donne pas automatiquement la chance de croiser des entités. Les personnes décédées ne se tiennent pas dans ces endroits. Les cimetières sont des endroits calmes et reposants qui font en sorte d’inciter les entités à venir croiser notre chemin plus aisément que si nous étions dans un centre d’achat par exemple. Ils savent que si nous sommes venus dans un lieu aussi calme, nous serons plus réceptifs à leurs signes ou à leurs apparitions. C’est la seule raison pour laquelle nous aimons nous recueillir dans ces lieux paisibles, surtout le soir quand il fait noir.

 

Quand le calme revient

 

Le soir et la nuit sont les meilleurs moments pour contacter les êtres décédés. La raison est bien simple. À la tombée du jour, tout redevient tranquille. Les gens sont entrés chez eux. Les routes se libèrent. Les bruits provoqués par l’humain deviennent presque inexistants. Nous sommes donc, à ces moments, plus réceptifs à voir ou à ressentir les entités. Un spectre qui nous apparait le jour est moins lumineux que la nuit.                      Pour toutes ces raisons, il est plus simple de faire nos expériences avec les entités lorsque tout est calme autour de nous.

 

Reprendre son pouvoir

Prochain cours 31 mars 2019819-841-4133

Posted by Johanne Villeneuve on Thursday, March 7, 2019

Quelques places pour dimanche 31 mars

Johanne aime ces endroits

 

Johanne a compris cela depuis bien longtemps. C’est pourquoi, au tout début de notre relation, elle insistait pour visiter les endroits tranquilles comme les cimetières. J’y prends des photos et y découvre des choses que je ne peux voir à l’œil nu.

 

 Les animaux possèdent une âme

 

On pense souvent que seuls les humains peuvent se présenter à nous après leurs décès. Les animaux ont aussi une âme et ont aussi la capacité de nous rendre visite à leur guise. C’est dans un cimetière que j’ai constaté ce phénomène la première fois.

 

Les élémentaux

 

J’apporte toujours un appareil photo ou mon téléphone intelligent lorsque l’on se retrouve à ces endroits. Comme je ne vois pas les entités facilement, je m’amuse à prendre des photos à la volée. Avec un peu de concentration et une demande gentille, les entités se présentent à nous et les animaux en font autant. Lorsqu’il s’agit de fantômes d’animaux, on les appelle des élémentaux.

 

Une grenouille et un papillon

 

J’ai à mon actif la photo d’une grenouille que mon appareil photo a surprise en plein vol d’une pierre tombale à une autre. Elle est opaque et d’un blanc immaculé. J’ai posé à cet endroit par hasard sans me douter que j’obtiendrais une si belle photo.                          Toujours par pur hasard, j’ai capté sur mon appareil, un joli papillon tout blanc également qui se tenait sur le tronc d’un arbre.

 

 

Apprendre à photographier des orbs

 

Un jour, j’étais avec un ami et nous nous amusions à prendre des photos en dirigeant les objectifs de nos caméras aux mêmes endroits. Yvan captait des entités et moi pas. Nous avions beau photographier dans la même direction, il n’y avait que lui qui obtenait des prises d’orbs.

 

Le demander tout simplement 

 

Son explication a été très simple. Il m’avoua demander aux entités ou aux élémentaux de se présenter devant son objectif pour qu’il puisse les garder en souvenir. Cela fonctionne.  Faites-en l’essai, allez sur le bord d’un boisé avec votre appareil photo, demandez aux élémentaux et même aux entités de se présenter devant votre lentille pour les prendre en photo. Prenez des photos du boisé sporadiquement et revenez à la maison. En transférant vos photos sur un ordinateur à grand écran, vous serez en mesure de détecter vos prises plus facilement.

 

Les animaux ont une âme

 

Certaines gens ont tendance à oublier que les animaux ont une âme au même titre que nous les humains. Les animaux que nous avons chéris toutes ces belles années et qui nous quittent ont la possibilité de revenir nous voir.

 

École des médiums

Dans l’arrière-cour d’une amie

 

Nous sommes chez Ghyslaine, confortablement assis dans la cour arrière à siroter nos verres, lorsque Johanne demande à notre amie si elle a déjà possédé un gros chien blanc. Ghyslaine s’empresse de décrire le magnifique chien samoyède blanc qu’elle a eu voilà déjà plusieurs années.                                   Je m’informais Ghyslaine parce qu’il court présentement le long du boisé à la limite de ton terrain là-bas. 

 

Le respect va de soi

 

Il est très important de respecter toute la création. Le hasard n’existe pas. Tout ce que nous voyons a sa raison d’être. Que l’on parle de minéraux, végétaux, animaux et humains, tous sont vivants à leur façon, selon leur stade d’évolution.

 

Prendre le temps d’admirer

 

N’oublions pas de regarder ce paysage que nous croisons chaque jour et que nous ne voyons plus.                                                                                                                    La vie est belle pour qui sait la regarder.

 

Robert

 

 

6 Réponses à “Fantômes d’animaux”

  1. Isabelle leclair

    Très belle histoire ,oui c’est vrai les animaux on une âme ,j’aimerai tellement voir mon petit chiwuawua pas de nouvelle de lui depuis un ans.

    Répondre
  2. Francine

    Pourquoi ne pas nous montrer les photos en question, soit le fantôme de l’animal, vous dites en photographier, j’aimerais bien voir cela. Tout vos dires auraient plus de crédibilités.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *