Maison hantée en banlieue de Montréal (partie 2)

 

 

Sur les lieux

Nous sommes en novembre et il fait froid. Je stationne l’auto devant la résidence de Francine et je lui téléphone. Elle me dit avoir reçu un texto qui lui dit de venir avec Laura, l’amie de cœur de son fils. Je lui dis que cela n’a aucune importance et Johanne et moi l’attendons devant sa maison vide.

 

Visite de la maison

Une grande maison sur quatre paliers. Au sous-sol, seulement un divan trois places a été renversé et déplacé dans la pièce. Le premier palier est le plus gravement atteint. Plusieurs choses sont déplacées dans le salon. Dans la salle de bain, de l’assouplisseur à tissus a été renversé à la grandeur du plancher et le liquide est sec. Dans la cuisine, le fil du grille-pain a été sectionné ainsi que celui de la bouilloire. Une table de billard se trouve sur le troisième palier. Francine avait fait des achats de linges et ceux-ci sont éparpillés partout sur le plancher autour de la table de billard. Au quatrième palier, un cadre d’environ 80 cm sur 90 a été décroché du mur et repose sur le lit de la chambre voisine. La chambre des maîtres est un peu plus dramatique. Quatre gros couteaux à steak sont légèrement plantés dans le matelas de Francine et Paul.

 

Johanne commence

Johanne a déjà sa petite idée sur ce qui s’est passé dans cette maison. Elle a déjà pris contact avec l’entité présente et semble mieux comprendre le problème. Pendant que Johanne discute avec les habitants de la maison, Francine et Paul reçoivent des textos haineux envoyés par l’entité. Johanne demande à tout le monde de mettre leur cellulaire sur la table devant elle. En sourdine, elle demande à l’entité de lui envoyer des textos à son propre cellulaire. Chose qui ne se produira jamais.

Johanne interroge tout le monde pour éclaircir la situation. Elle s’attarde sur Laura pour lui dire qu’elle a des dons de médiumnité. Johanne est prudente vis-à-vis Laura pour ne pas la brusquer.

Faites vite, encore quelques places            819-841-4133

Je ne comprends pas

Après quelques heures, Johanne annonce à tout le monde que l’entité a quitté la maison et que le problème est réglé. Elle ne m’a pas demandé de passer de la sauge, ou d’allumer une chandelle et encore moins d’épandre du sel de mer comme on le fait d’habitude. Francine et Paul nous demandent de passer par leur commerce pour vérifier si tout est normal de ce côté.

À plusieurs kilomètres de leur maison, on visite un commerce au taux vibratoire élevé. Johanne y voit bien deux entités, mais elles sont sans aucune malice. L’affaire est donc close et on reprend le chemin de retour.

 

Au restaurant

Attablés au restaurant, nous discutons Johanne et moi, de ce qui vient de se passer. Je lui explique qu’avant d’arriver sur les lieux hantés, je m’étais promis d’en faire un article pour mon blogue. Johanne me garantit que la seule entité présente dans la maison était passée dans la lumière et que tout était revenu dans l’ordre.

 

Ma conclusion

Devant ma brochette de poulet, je confesse à Johanne n’avoir rien compris du problème que ces gens et cette maison vivaient, car rien ne s’est passé comme à l’habitude, c’est-à-dire comme je m’y attendais.

10 novembre 2018

Explication

On a étiré notre souper pour que Johanne me fasse enfin comprendre ce qui s’est réellement passé dans cette maison

 

Robert (suite la semaine prochaine)

 

3 Réponses à “Maison hantée en banlieue de Montréal (partie 2)”

  1. André Morand

    Moi aussi j’ai de la difficulté à comprendre. Une entité qui bardasse tant que ça et qui quitte si facilement. Je suis fébrile d’entendre l’explication.

    Répondre
  2. Mona Fatnassi

    J ai mes soupçons… une des filles qui habitait la jouait avec ses dons de medium ? 😊

    Répondre
  3. Gina Gagnon

    Merci!! encore encore :-), un seule entité dans la maison et qui a fait tout ces dégâts?. Je veut savoir et surtout pourquoi. L’importance de passé a la LUMIERE.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *