Johanne dans l’écho de Trois-Rivières

 

Un article sur Johanne paru dans l’écho de Trois-Rivières

Actualités / Actualités

10 avril 2014 – 13:34 | Mis à jour : 13:39

Que vous réserve l’avenir?

Par Joany Dufresne

Avez-vous déjà consulté un médium pour connaître votre avenir? Ses prédictions se sont-elles avérées réelles? Et si vous déteniez le même pouvoir que lui, sauriez-vous l’utiliser?

Chaque année, des milliers de personnes consultent médiums, astrologues, tarologues, etc. dans le but d’en savoir plus sur ce qui les attend dans le futur.

Johanne Villeneuve, une médium de Trois-Rivières, reçoit près de 500 personnes différentes en consultation privée par an, et cela est sans compter toutes celles qui assistent à ses divers cours et ateliers. Pourquoi les gens viennent-ils la voir? «Pour communiquer avec des proches décédés et mieux vivre», dit-elle.

Son don: parler avec les êtres de lumière, les gens décédés. Elle a découvert ce talent inné à l’âge de six ans en prédisant le décès de son arrière grand-mère. Depuis les phénomènes n’ont jamais arrêté. Quotidiennement, elle s’entretient avec les morts à la demande des clients sur divers sujets. Lorsqu’il s’agit de connaître l’avenir d’une personne, c’est par le biais des entités et de ses ressentis qu’elle peut dire si telle ou telle chose se produira. Peut-elle se tromper? Techniquement, oui. Mais cela est seulement dû au fait que chaque être humain est libre d’agir.

«Je peux dire quelque chose à quelqu’un, mais il choisit d’agir d’une certaine manière qui influencera ou non son avenir, explique-t-elle. Les bons médiums ont très peu de chances d’erreur. Les seules erreurs qu’ils peuvent commettre sont au niveau de la perception des messages qu’ils reçoivent.»

Même son de cloche du côté de l’ancienne journaliste et animatrice, France Gauthier, aujourd’hui convertie en auteure et conférencière sur la spiritualité.

«Les meilleurs médiums testés à l’aveugle par des techniques américaines sont précis à 80 %, ce qui veut dire que 20 % du temps, même les meilleurs vont être à côté de la traque. Ma compréhension de tout ça, c’est qu’en général les bons médiums ne font pas de prédictions, car ils savent très bien que l’être humain est un grand créateur et qu’il peut changer à tout moment le scénario de sa vie.»

Comment peut-on alors reconnaître un bon médium d’un mauvais? En se fiant à sa capacité à relater le passé. «Quand ils sont capables de te dire exactement ce qui s’est passé dans ta vie, d’où tu viens, comment tu es. Quand ils savent des affaires précises que personne d’autre ne peut savoir, là, tu peux te dire: « Ok. Lui il est fort! »», ajoute Mme Gauthier.

Nous sommes tous des médiums

Plusieurs personnes prétendent pouvoir prédire l’avenir grâce à l’astrologie, la numérologie et la tarologie notamment. Ces différentes techniques utilisent les chiffres et les calculs pour prédire les événements. Il s’agit d’une science que tous peuvent apprendre.

Quant au réel don de médiumnité, tout le monde peut aussi le développer.

«Nous sommes tous médiums. Nous venons tous de la même source, donc nous sommes tous médiums, mais à des degrés différents. Si nous l’exploitons, notre don grandit et nous pouvons aller loin là-dedans», confie Johanne Villeneuve.

Il est possible de cultiver sa médiumnité de bien des façons que ce soit par l’écriture automatique, inspirée, la communication avec les morts, etc. Plusieurs médiums offrent d’ailleurs des cours afin de prendre connaissance de son ou ses dons et de pouvoir les utiliser.

Détecter les arnaqueurs

Lorsqu’il s’agit de trouver un médium, il peut être difficile de faire confiance aux personnes prétendant avoir un don quelconque.

«Je dois avouer que j’ai déjà consulté une voyante. J’y crois, mais il faut bien se l’avouer… la plupart du temps, ce sont des charlatans.»

«Je crois que beaucoup de personnes en abusent.»

«J’ai déjà consulté un médium il y a très longtemps. Je crois que certains sont des charlatans, mais que d’autres ont un vrai don.»

Ces témoignages ont été recueillis sur la page Facebook de L’Écho, alors que les lecteurs étaient invités à répondre à la question suivante: Croyez-vous au don de prédire l’avenir? Si la plupart des répondants ont confié avoir consulté un médium et que les faits relatés se sont produits, certains ont manifesté leur inquiétude. Leur réaction peut être compréhensible. Certaines personnes ont tenté dans le passé et tentent encore d’abuser de la confiance de clients au grand dam des véritables médiums.

«Il y a des charlatans dans le milieu et c’est un grand malheur, car on fait un métier sérieux, confie la médium Johanne Villeneuve. Nous sommes responsables du bonheur des gens qui viennent nous voir. C’est nous qui payons pour les imposteurs.»

Robert Lepage, le conjoint de Johanne, est responsable de prendre les rendez-vous pour elle et il perçoit la réticence des gens chaque fois qu’un nouveau client appelle.

«Ils veulent savoir comment elle fonctionne. Si elle utilise des cartes, etc., ils posent beaucoup de questions parce qu’ils en ont vu d’autres. Ils en ont vu des arnaqueurs», dit-il.

Il peut être difficile de détecter un charlatan d’un vrai médium. Outre les informations que la personne vous transmet, vous pouvez vous fier à votre ressentiment et à l’attitude du médium. C’est ce qui fait toute la différence selon Johanne Villeneuve. Elle précise que les médiums qui racontent des faussetés ne travaillent pas dans l’amour et qu’un jour ou l’autre, ils tomberont.

Fuyez les abonnements

Certains médiums peuvent vous inciter à prendre un abonnement à ses services. «Sauvez-vous!, mentionne l’auteure et conférencière France Gauthier. Quand ils veulent vous donner un abonnement, c’est qu’ils veulent que vous reveniez encore et encore… Je ne crois pas qu’on a besoin d’aller voir un médium plusieurs fois dans sa vie, car nous le sommes tous. Ça peut être plaisant de temps en temps pour se faire confirmer quelque chose. Mais pour l’amour du ciel, ne donnez pas votre pouvoir à un médium.»

Cette dernière croit que les personnes qui se font arnaquer ont une leçon à tirer de cette expérience qui leur permettra d’évoluer. Elle ajoute qu’il y aura toujours des gens pour abuser des victimes, mais que le jour où il n’y aura plus de victime, il n’y aura plus d’arnaqueur.

Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez visiter les sites Internet de Johanne Villeneuve et de France Gauthier, respectivement aux adresses suivantes: www.audeladesmots.com et www.francegauthier.ca.